Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il a été annoncé récemment que la revalorisation des retraites ne concerne que certaines personnes. Des ex-salariés du privé et des fonctionnaires notamment. C’est une réponse du gouvernement face à l’inflation. Mais, quid des retraites complémentaires Agirc-Arrco ? 

Les pensions de retraite complémentaire Agirc-Arrco ne seront revalorisées qu’en novembre 2022 !

L’augmentation des retraites, en vigueur dès juillet 2022, ne concerne que les pensions de base. Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie a été très clair sur ce point. Indépendants, les régimes complémentaires devront encore attendre jusqu’au 1er novembre prochain. Rappelons que les revalorisations des retraites complémentaires dépendent des partenaires sociaux.

L’Agirc-Arrco étant géré par les organisations syndicales et patronales. On parle ici du régime de retraite complémentaire des cadres et salariés du privé. Comme chaque année, la revalorisation des pensions complémentaires intervient le 1er novembre. En d’autres mots, rien ne change, et ce, en dépit de l’inflation actuelle. 

La hausse du salaire moyen par tête ne sera pas dépasser, bien entendu. N’oublions pas que les pensions complémentaires ont déjà été revalorisées de 1 % le 1er novembre 2021, soit 0,5 point de moins que l’inflation hors tabac anticipée pour l’année civile 2021. Il est coutume de calculer le montant des retraites complémentaires en tenant compte de la valeur de service du point Agirc-Arrco. Elle est passée de 1,2714 € à 1,2841 €.

L’inflation pourrait progresser de 5,5 % en 2022, selon l’Insee !

La valeur du point retraite Agirc-Arrco (deux anciens caisses séparées Agirc et Arrco) permettra encore une fois de déterminer la hausse des retraites complémentaires au 1er novembre prochain. Il faudra donc patienter quelques mois pour en savoir plus. Les pensions complémentaires ont été gelées entre 2015 et 2016. Il y a eu une hausse en 2018, en 2019 et puis en 2021.

Le pouvoir d’achat des retraités est en chute libre depuis ces dernières années, soit un recul de 10 % à 11 %. En 2022, la situation semble s’empirer à cause de l’inflation. Elle continue de flamber.

Sur un an, les prix à la consommation ont progressé de 4,8 % en avril, 5,2 % en mai, et 5,8 % en juin dernier. Des chiffres inquiétants publiés récemment par l’Insee. L’inflation pourrait s’élever à 5,5 % sur l’année, 5 % selon Bercy.

Source : Julien Delarche, l-echo-des-seniors.fr

 

 

Tag(s) : #France