Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Alors que le régime de base des retraites ne sera pas revalorisé par anticipation, la question d'une hausse des pensions pendant l'été par l'Agirc-Arrco, principal régime complémentaire, se pose.

Pas de revalorisation de la pension sur la retraite de base pour le mois de juillet. C'est le coup de théâtre joué par les députés de la majorité présidentielle dans la nuit de mardi 26 à mercredi 27 juillet.

La retraite complémentaire, l'autre versant de la pension, qui peut représenter 60 % du montant global versé chaque mois à un cadre supérieur, est attendue au tournant d'après Le Parisien. Dans le viseur, Agirc-Arrco, le régime complémentaire des salariés du privé.

Une hausse qui se fait attendre

L'organisme refuse de presser le pas. Les retraités ne peuvent donc pas espérer percevoir une revalorisation de leur pension pendant l'été. Celle-ci se fera selon le calendrier initialement prévu. Autrement dit, pas avant le 1er novembre. Les négociations concernant le pourcentage de cette hausse n'auront lieu qu'à partir de septembre et prendront fin le 6 octobre concernant l'Agirc-Arrco. 

Quant à son montant, il reste encore inconnu, sachant qu'il varie selon les différents régimes. Pour rappel, l'État n'a pas son mot à dire dans l'augmentation des retraites complémentaires. D'après plusieurs sources syndicales citées par Le Parisien, la revalorisation envisagée par l'Agirc-Arrcopourrait être proche de 2,9 %, soit largement en dessous du niveau de l'inflation prévu à 5,5 % sur l'année.

Les caisses bien remplies de l'Agirc-Arrco

L'organisme craint, tout de même, des revendications syndicales en chaîne. D'autant plus que les caisses de l'Agirc-Arrco sont bien remplies : le montant des réserves disponibles "s'élevait, à la clôture de l'exercice fin 2021, à 68 milliards d'euros", indique le régime complémentaire. Avant d'ajouter qu'il termine l'année avec "toujours zéro euro de dette."

Source : Alice Ruel, midilibre.fr

Tag(s) : #France