Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« Les retraites de base vont être augmentées de 4 %, beaucoup ont pensé qu’il en serait de même pour les complémentaires. Non, tout le monde n’est pas logé à la même enseigne. Dans les régimes publics et spéciaux, il n’existe pas de régimes complémentaires distincts. Le régime est dit intégré et leur retraite sera donc intégralement revalorisée de 4 %. Les retraites y sont plus élevées, soit que la structure des emplois est différente, soit que le régime de retraite est plus généreux dans les régimes spéciaux.

« Compte tenu de ces inégalités, les partenaires sociaux de l’Agirc-Arcco se laisseront-ils convaincre d’en faire autant ? Rien n’est moins sûr si l’on tient compte de l’accord national interprofessionnel de 2019 : les pensions évoluent au moins comme les prix à la consommation en moyenne annuelle pour autant que cette évolution ne soit pas supérieure à celle des salaires (1,7 % en 2021). Combien en 2022 ?

 

« Il serait équitable que les partenaires sociaux et le gouvernement prennent en compte que l’indexation sur les prix constitue un minimum et que pour le futur, faute de réforme, l’équilibre des comptes se fera par une baisse du taux de remplacement, salaire-retraite.

« La seule façon de stabiliser la situation et de réduire progressivement le déficit caché du régime de retraite des fonctionnaires est de remonter l’âge de départ, d’envisager le retour aux 39 heures et d’aligner les régimes spéciaux sur celui du privé. »

 

Source : R. Desnous, ouest-france.fr

Tag(s) : #France