Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’inflation domine la France depuis le début de 2022. À cet effet, l’État a fait adopter une loi visant certaines revalorisations, dont les retraites. Alors, ces augmentations s’appliqueront le mois prochain et plusieurs Français en bénéficieront.

Revalorisation des retraites pour un meilleur pouvoir d’achat

L’assemblée a voté pour cette revalorisation des retraites en juillet dernier. Cela implique qu’elle aurait dû s’appliquer ce mois-ci. Cependant, la CNAV a expliqué qu’elle ne pouvait pas encore s’y prêter. En effet, le manque de temps a joué un grand rôle dans cela.

Ainsi, la revalorisation des pensions de retraite et d’invalidité du régime général de base prendra effet pour le mois qui vient. De ce fait, ceux qui s’apparentent au régime complémentaire n’obtiendront pas la revalorisation de 4%. En effet, Elisabeth Borne a déclaré : “Elle s’applique aux pensions des retraités du secteur privé, de la Fonction publique, des régimes spéciaux et des indépendants. “Au global, c’est une augmentation de 5% sur l’année”.

Quant au ministre du Travail, il affirme que ces revalorisations augmenteront le pouvoir d’achat des concernés. Selon ses dires, “Si on tient compte d’une inflation à 4%, pour une pension à 1 200 euros, c’est un gain de 45 euros par mois”.

La date des versements

Attendue pour ce mois d’août, la CNAV va octroyer la revalorisation aux concernés à partir du paiement de la retraite du mois d’août. De ce fait, les retraités recevront la somme à partir du 9 septembre. Et pour celui de juillet, le montant sera versé rétroactivement avec le paiement de septembre.

De plus, l’État prévoit encore d’autres revalorisations. De ce fait, la revalorisation de 4% prévue pour cet automne s’additionne avec les 1,1% de janvier. Cependant, on tient compte que ces revalorisations s’adressent à certaines personnes en particulier. En effet, cette action concerne les pensions régime général de base et les anciens agents de la fonction publique. De ce fait, les régimes complémentaires devront donc patienter jusqu’en novembre. D’ailleurs, ils ont touché une augmentation de 1% à cette même période l’an passé.

Source : Jeanne Ferry, lacs-champagne.fr

Tag(s) : #France