Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’inflation a un impact sur l’ensemble des Québécois, mais elle est particulièrement inquiétante pour de nombreux aînés.

L’Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP) déplore que les pensions perçues par ses membres ne sont pas indexées en fonction de la hausse du coût de la vie. 

«Avec l’inflation qu’on connaît maintenant, peu importe le type de revenus que vous avez, si vous n’êtes pas indexé, l’inflation va vous rentrer dedans très vite et ça va vous obliger à faire des choix très difficiles», a expliqué à TVA Nouvelles le président de l’AQRP, Paul-René Roy.

Ce dernier souligne que les retraités font souvent face à une hausse de leur loyer, mais aussi d’une hausse du coût de leur nourriture, de leurs médicaments et de leurs frais de transport.

L’association demande donc au gouvernement d’indexer les rentes de ses ex-employés en fonction de l’inflation.

Un retraité des secteurs public ou parapublic touche en moyenne 779,32$ par mois grâce à la rente du gouvernement du Québec. Si celle-ci était indexée comme le réclame l’AQRP, ça représenterait une hausse mensuelle de 60$ pour un retraité moyen.

«Ce n’est peut-être pas beaucoup, mais 60 dollars, ça le ramène un peu plus haut et ça peut lui permettre d’avoir des choix un peu plus équilibrés au niveau de l’épicerie et de ne pas couper sur des médicaments», affirme Paul-René Roy.

Une telle indexation permettrait aux retraités de conserver leur pouvoir d’achat, au lieu de voir celui-ci fondre à vue d’œil, soutient M. Roy.

Source : tvanouvelles.ca

Tag(s) : #Quebec
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :