Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Face à l'inflation, et malgré la revalorisation des pensions, 500.000 personnes en France continuent à travailler après leur retraite. Un chiffre qui devrait doubler d'ici 2040.

La Sécurité sociale les surnomme “les persistants” . Ce sont quasiment 500.000 retraités -sur les 17 que compte notre pays- qui continuent à travailler aujourd'hui en France. Parfois c'est un choix personnel, pour garder un lien social ou parce qu’ils ne veulent pas quitter un travail qui leur plaît. Mais plus souvent, c’est par obligation, à la recherche d’un petit revenu, pour compléter une trop maigre pension.

Depuis dix ans, leur nombre augmente constamment, même s'il est sans doute sous-estimé car il ne prend pas en compte tous les nombreux petits boulots occasionnels non déclarés que font les retraités. « La Commission européenne projette une forte augmentation des taux d’emplois des plus de 65 ans : il devrait doubler d'ici 2040 et passer de 5% actuellement à 11,5% », explique Christel Gilles, qui travaille sur les questions de croissance et emploi chez France Stratégie.

La pension moyenne d’un retraité, en France est de 1.378 euros par mois. Pour 6% d’entre eux, elle est à moins de 1.026 euros par mois, soit sous le seuil de pauvreté. Face à la vie chère, le gouvernement a décidé, depuis le 1er juillet, une revalorisation de 4% des pensions de retraites, conformément à la promesse du candidat Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle. Une mesure jugée -par une partie de l’opposition- insuffisante et éloignée des réalités de l’inflation, qui dépasse, elle, désormais les 6%.

Boucler les fins de mois difficiles, travailler au lieu de profiter, c’est le quotidien de ces persistants. “Petite retraite cherche petit boulot”. Un reportage de Vanessa Descouraux. Réalisation, Jérôme Chelius assisté de Martine Meyssonnier. Documentation, Eléonore Lanoe.

Source : radiofrance.fr

 
 
Tag(s) : #France